Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2012

Didier Eribon et son retour à Reims

 essai, transfuge de classe, didier EribonRetour à Reims, c'est un titre étonnant pour un essai. Mais est-ce vraiment un essai ? En tous les cas, ce livre de Didier Eribon, sociologue de son état, se lit comme un roman !

Didier Eribon revient à Reims après la mort de son père. Voilà pour le titre. C'est l'occasion de creuser les questions de classe et de déterminisme social. Il raconte comment il a préféré jusqu'alors écrire sur la honte sexuelle (il a beacoup écrit sur les gays) que sur la honte sociale, qu'il décrit remarquablement. Didier Eribon raconte les conversations avec sa mère, il raconte les souvenirs familiaux, et entremêle ces histoires de vie avec des réflexions plus théoriques. Enfin, il ose se reconnaître comme fils d'une femme de ménage et d'un manoeuvre, frère d'un boucher, petit-fils de concierge. Comment faire des parcours d'ascension sociale quand tout autour de vous va à contre-sens ? Transfuge de classe, Didier Eribon a un poste d'observation particulièrement intéressant pour observer la mutation d'une classe ouvrière qui pensait, buvait, dormait communiste et peu à peu a viré Le Pen.

Très beau livre salutaire !

 

Les commentaires sont fermés.