Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/08/2013

Quelques représentations genrées de l’autre sexe chez des enfants de six ans

Petite réflexion sur le sexisme ordinaire dans une classe de CP.

Voici une expérience très intéressante, qu'un amis instit m'a racontée, et qui est relatée ici :


Depuis deux ans, le Planning Familial intervient dans une classe de CP. Lors d’une des deux interventions, la situation suivante est proposée : « Imaginez que pendant votre sommeil, un magicien ou une magicienne vous transforme en garçon (respectivement fille). Le matin lorsque vous vous réveillez, quelle est votre réaction ? Qu’est-ce qui est mieux ou moins bien ? Qu’est-ce que vous pouvez faire que vous ne pouviez pas faire avant ? Qu’est-ce que vous ne pouvez plus faire ? ».

Les élèves sont répartis en deux groupes (les filles d'un côtés, les garçons de l'autre) avant un temps de synthèse collective qui permet notamment d’interroger certaines des affirmations énoncées lors de l’activité à la lumière de l’expérience de chacun(e).

Le groupe des filles
Lorsqu’on est une fille et qu’on se réveille garçon, les points négatifs sont :
- J’ai moins de choix pour m’habiller (pas de jupes, de collants, de bracelets).
– Je dois me battre et taper, les autres auront peur de moi et j’aurai moins d’amis.
– Je devrai me raser.
– Je ne pourrai plus avoir des jouets de fille.
– Je ne pourrai plus m’entraîner à m’occuper d’enfants en jouant à la poupée.

Lorsqu’on est une fille et qu’on se réveille garçon, les points positifs sont :
- Je n’aurai pas de bébé dans le ventre, je serai tranquille, je n’irai pas à l’hôpital.
– Je n’aurai pas de mari.
– Je n’aurai pas besoin de me coiffer.
– Je pourrai faire pipi debout.
– Je courrai plus vite.
– J’aurai un zizi.
– Je pourrai avoir des jouets et des habits de garçon.
– Je pourrai avoir les cheveux courts.

Le groupe des garçons
Lorsqu’on est un garçon et qu’on se réveille fille, les points négatifs sont :
- Je devrai porter des jupes et on verra ma culotte.
– J’aurai des seins et c’est trop gros.
– J’aurai des seins et on va se moquer de moi.
– J’aurai des bébés et après il faut s’en occuper.
– Il faudra enlever ma culotte pour faire pipi.
– Il faudra mettre du rouge à lèvres, du maquillage et toujours se coiffer les cheveux.
– Je ne pourrai plus jouer au basket.
– Il faudra se coucher plus tôt.
– J’aurai moins de force.
– J’aurai moins d’intelligence.
– Je ferai moins de sport.
– J’aurai plus peur.

Lorsqu’on est un garçon et qu’on se réveille fille, les points positifs sont :
- Je serai sage à l’école.
– Je pourrai être amoureux de Théo.
– Je pourrai faire des bisous à Thibault.
– Je pourrai porter des bijoux.
– Je pourrai faire de la cuisine.
– Je pourrai faire des bisous.

 A part les déclarations d'amour, le constat est terrifiant, non ?

L'expérience est relatée ici : http://seenthis.net/messages/107965

Et vous pouvez aussi lire l'ensemble des articles de "heautontimoroumenos", qui propose de nombreuses réflexions sur l'éducation et la pédagogie :

http://seenthis.net/people/heautontimoroumenos

Commentaires

Diantre.

Écrit par : Lô | 02/09/2013

Les commentaires sont fermés.