Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2014

Le coeur par effraction

critiques, roman, James MeekUn chouette roman bien long : Le coeur par effraction de James Meek, qui parle de morale, d'amour, de célébrité et de paludisme. On suit Ritchie, ancienne star de rock aujourd'hui animateur d'un show TV avec des ados musiciens, et sa soeur Bec, chercheuse en paludisme.

Ritchie a tout pour être heureux à part une fâcheuse tendance à tromper sa femme. Bec largue un rédac chef un peu fou et fana de morale. Pour se venger, son ex menace de révéler les exactions de Ritchie pour atteindre sa soeur....

Difficile de résumer ce livre dense, car il y a pas mal d'angles par lequel on pourrait le prendre : l'obsession de la société pour la vérité et la moralité, quitte à encourager les délations, les relations père-fils, frère-soeur, le rapport à la célébrité et à la musique, le monde de la recherche... Moi, ce qui m'a plus le plus dans ce roman, c'est la passion de Bec pour la recherche, les cellules et le paludisme, et son histoire d'amour avec un autre chercheur.

Si vous aimez les bons gros romans de 500 pages dans lesquels on s'installe confortablement et où on plaisir à retrouver les personnages : ce livre est pour vous !

Les commentaires sont fermés.