Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2014

Au revoir là-haut

critiques,roman,pierre lemaître

Ahhhh, quel bonheur que ce roman ! Encore un coup de ma belle-mère, qui me l'a conseillé. Merci belle-mère ! Vu le sujet : l'immédiate fin de la guerre 14-18, je ne me serais pas forcément jetée dessus. Et pourtant, c'est le meilleur roman que j'ai lui depuis quelque temps ! "Au revoir là-haut", de Pierre Lemaître, le Goncourt (non, ce n'est pas une découverte de derrière les fagots, désolée).

De quoi ça parle ? Deux soldats reviennent en plus ou moins bon état de la guerre et tentent de s'en sortir, alors que personne n'a envie de voir des éclopés. Albert est un ancien comptable, fondamentalement honnête et peureux (ça ne rapporte jamais rien). Edouard est un fils de super-riche, avec un don pour le dessin et un conflit violent avec son père. La guerre, par ses miracles étranges, les rapproche plus que deux frères. L'ombre de l'histoire, c'est le capitaine Pradelle, tout beau tout flamme, il profite du business de l'après-guerre pour faire fortune, dans le commerce des inhumations de soldats morts... Je n'en dit pas trop, car il y a plein de suspens.

Pourquoi c'est super bien ? Déjà parce que c'est addictif comme un bon policier. Normal, Pierre Lemaître est aussi un auteur de polar, il n'a pas perdu la main pour nous empêcher de lâcher le roman.

Ensuite, parce que c'est une superbe fresque sociale et politique, avec les déjà-riches, les wannabe-riches, les pauvres. Et puis la force du réseau. Pierre Lemaître s'amuse beaucoup à décrire les jeux de relations, de dettes et de "je te tiens, tu me tiens pas la barbichette, alors tu vas protéger mon business même si ce n'est pas 100 % réglo".

Et puis le style est tout simple : léger, un poil d'humour. Bref, ce qu'il faut de décalage pour parler de cette période.

Les personnages sont bien campés, le mal et le bien en sont aux mains. Alors, qui va gagner ?

Lisez-le ! (mais attention, prévoyez quelques soirées tranquilles...)

 

Les commentaires sont fermés.