Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2014-09 | Page d'accueil | 2014-12 »

13/11/2014

L'exception

L'exception, Auður Ava Ólafsdóttir, critiques

L'exception est le troisième roman de l'islandaise Auður Ava Ólafsdóttir. Mais si, vous la connaissez : celle qui a écrit Rosa Candida, et puis aussi L'embellie.

Son troisième est une petite friandise, malgré un sujet pas très drôle. En débouchant le champagne pendant la soirée du Nouvel an, le mari de Maria lui annonce qu'il la quitte pour vivre avec un collègue. Ils sont mariés depuis 11 ans et ont des jumeaux en bas âge.

Maria fait face, avec un naturel désarmant. Elle supporte avec le même naturel sa voisine Perla, une naine se disant spécialiste en relations conjugales et auteur de polar à succès, qui débarque de plus en plus souvent et surtout à l'heure des repas.

Ce qui fait la saveur de ce roman, c'est le ton de l'auteur. Un style simple et léger, qui donne l'impression que Maria prend tout comme ça vient, que ça lui coule dessus. Et c'est très agréable.

L'ambiance islandaise aussi fait le charme du texte : on patauge dans la neige, on traque le rayon de soleil dans la nuit permanente.

ll n'y a pas de suspense ou d'intrigue dans ce roman, mais il se déguste comme des bouchées pralinées au chocolat. Goûtez donc.

05/11/2014

Dédicaces à L'autre livre

dédicaces, salon

Que faites vous le dimanche 16 novembre ?

Venez donc me rendre visite au salon L'autre livre ! J'y serais l'après-midi pour dédicacer mon roman "Le goût de la crêpe au chocolat".

L'autre livre, c'est "le salon international de l’édition indépendante", c'est à dire un joyeux rassemblement de 160 éditeurs qui font rarement les têtes de gondole.

L'entrée est gratuite et c'est à l'Espace des blancs manteaux - 48, rue Vieille du Temple 75004 PARIS

Pour tout savoir, c'est sur le site du salon L'autre livre

Joseph

critique, roman, marie-hélène lafonChic, Marie-Hélène Lafon a publié un nouveau roman ! Son titre est tout simple : Joseph. Joseph a 58 ans, il est ouvrier agricole dans le Cantal. Le jour, il travaille avec les bêtes et nettoie les hangars. Le soir, il mange dans la cuisine avec la patronne, le patron et leur fils. Il est taiseux, Joseph. Mais il observe et il se souvient de plein de choses. Il se souvient qu'il a eu une histoire d'amour qui ne s'est pas très bien finie.  Il se souvient qu'il a eu des problèmes de boisson et qu'il a plongé pendant plusieurs années.

C'est un beau portrait de Joseph, avec le beau style de Marie-Hélène Lafon : c'est doux.

04/11/2014

Confiteor

Confiteor, critique, roman, Jaume Cabre Un superbe pavé comme il est bon d'en avoir un sous les yeux : Confiteor, de Jaume Cabre. Une sorte de saga familiale espagnole au style particulièrement étonnant : l'auteur adore mélanger les époques dans une même phrase.

C'est l'histoire d'un petit garçon précoce, Adria, entouré d'un père glacial et d'une mère peu maternante. Ses deux parents ont des ambitions pour leur fils : pour son père, il doit apprendre 15 langues; pour sa mère, il sera violoniste. Lui, il aime bien jouer avec son cow boy et son indien.

Peu à peu, Adria grandit et comprend par bribe le monde qui l'entoure, monde assez complexe, puisqu'on nage en plein nazisme et franquisme. Peu à peu, il découvre que les manuscrits anciens et objets d'art que rapporte son père ont des origines douteuses.

C'est aussi le cas du violon sur lequel joue Adria de temps en temps : un Storioni. Ce Storioni est un des personnages très intéressant du roman : on le suit de la fabrication du bois à ses (mes)aventures jusqu'aux doigts d'Adria à travers le temps.

Les autres personnages : son ami depuis les cours de violon, bon violoniste mais qui rêve d'être écrivain, et la femme de sa vie, Sara, perdue puis retrouvée avant de la perdre à nouveau.

Le style est étonnant, disais-je. Jugez donc : Jaume Cabre aime mélanger sur une même page ou même dans une même phrase le nazisme et l'Inquisition, le Moyen Age et la période actuelle. C'est étonnant, mais ça fonctionne bien !

Laissez vous porter par ces 800 pages virtuoses !

Et merci à Emmanuel pour me l'avoir conseillé.