Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2009

De la lecture gratos

Je viens de découvrir que sur le nouveau site de la Revue Rue Saint Ambroise, on peut lire les revues en ligne !

Je vous invite donc à vous servir un thé, à vous boucher le nez, et à lire ma nouvelle parue dans le numéro 21 de la Rue Saint Ambroise. Elle s'intitule Remuges.

N'est-ce pas merveilleux, cette technologie ?

 

Mode d'emploi :

1. Cliquez sur "Fullscreen" (sauf si vous avez de très bons yeux)

2. Puis approchez votre souris de la droite de la page : ça donne une main vers la droite : cliquez dessus pour tourner la page.

Ou alors, allez donc le lire ici : page 21

Ou alors : allez le réclamer à votre libraire (la revue est très jolie)

17/11/2008

Ecoutez-moi !

Trop contente je suis ! Vous vous souvenez que j'avais envoyé un texte pour l'atelier d'écriture de Télérama, "Même pas peur" ?

Mais si, il est ici, même, il s'appelle "Seule avec les portes". Mais ne vous donnez pas la peine de lire, puisque vous pouvez l'écouter maintenant !

Il fait en effet partie des 3 textes lauréats (sur plus de 100, voui voui). J'avais bien reçu un mail "vous avez gagné, vous faites partie des trois lauréats" mais ça me faisait un peu penser aux pubs "vous avez gagné une greencard" qu'il y a sur les mails, pas de quoi fouetter un chat (quoi que).

Bon, mais ce soir, je vais sur le site de Télérama, et qu'ouïe-je ? Mon texte !! Ca, c'est de la belle surprise...

Clic clic : http://www.telerama.fr

 

Si je suis vraiment fortiche, j'arriverais peut-être à l'enregistrer directement sur ce blog ? Hmm ? Mais oui !


podcast

 

le-couteau-la-peur-la-piscine,M15087.jpg

19/10/2008

7 minutes

Cher Léna,

Vous avez été choisie pour participer à la soirée de lecture que la revue Rue Saint Ambroise organise, sous la Haute Autorité du Centre européen des Lettres, le samedi 18 octobre à 20 heures.
Chaque invité aura le privilège de lire un texte inédit de son cru d'une durée inférieure à 7 minutes, devant un auditoire trié sur le volet.
Les auteurs ne seront pas rémunérés pour leur prestation, fût-elle remarquable.
Tenue d'automne exigée.
Bien cordialement à vous. L'équipe de la revue

Forcément, avec une telle invitation, j'y suis allée avec un nouvelle sous le bras, ne dépassant pas 7 minutes.

Comment traduire des mots en minutes ? En farfouillant sur le web, j'ai trouvé quelques infos. En résumé, ça donne :
12 mots en 4 secondes - 180 mots  par minute - 9 000 mots à l'heure.
Voilà, ça peut toujours servir. Ca fonctionne à peu près.

Et alors c'était comment ? Bien ! J'ai entendu plus de 20 nouvelles différentes, sur des sujets qui n'ont rien à voir (de Pinochet au chat, de la télé à des soeurs siamoises russes, il y des mondes), dans des styles différents. Par exemple, j'ai eu l'impresssion que les trentenaires n'avaient pas la même façon d'écrire que les quinqua  et sexagénaires. Cet afflux massif de nouvelles en un temps condensé me permet aussi de mieux identifier mes faiblesses et mes tics. C'est aussi un entraînement à lire ses propres nouvelles à haute voix, mais ça, la Revue Rue Saint Ambroise y est coutumière. Et enfin, n'oublions pas la redécouverte du plaisir d'écouter des histoires !

13/09/2008

13 septembre : Rue Saint Ambroise 21 débarque

RSA_21_vignette.jpgJe suis sûre que vous l'aviez tous noté dans vos agenda, mais voilà, il existe des distraits. C'est aujourd'hui, oui, samedi 13 septembre, que le numéro 21 de la Rue Saint Ambroise parait dans toutes les bonnes librairies. 13 nouvelles de 13 auteurs. La mienne, Remugles, parle de mauvaises odeurs. Vous pouvez en lire un extrait sur le site de la revue.

08/07/2008

En librairie le 13 septembre

Le numéro 21 de la revue Rue Saint Ambroise sera dans les bacs le 13 septembre. Désolée, il va vous falloir trouver d'autres livres super-chouettes pour les vacances (regardez-donc ce qu'il y a au pied de mon lit), ou alors il faut décaler vos vacances.

Pour vous faire patienter, vous pouvez lire des extraits des nouvelles sur le site de la revue, dont le début de ma nouvelle "Remugles".


RSA_21_bis.JPG