Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2009

Confiture de mûres

En ce jour de salon du livre jeunesse de Montreuil, que diriez-vous d'une petite histoire sucrée à souhait ? C'est une de celles que j'ai concoctées pour le Projet 7, sur le thème "Cuisine et gourmandise". Phiri l'a bien aimée, et se met aux pinceaux.

En attendant les images, voici les mots :

Gariguette cueille des mûres, avec son frère Guénolé.
Leur mère a promis de faire de la confiture,
s’ils remplissent les deux grands paniers qu’elle leur a prêté.
Mais c’est dur : les mûres se dissimulent derrière un mur
de ronces et d’orties : quelle déconfiture.
Seules les mûres pas mures sont à portée de main :
c’est malin !
Il faut se dresser sur les pointes des pieds
pour espérer les attraper.
Gariguette a les doigts tout noirs.
Gariguette a les doigts en cactus.
Gariguette n’en peut plus.
–    Ahh, j’ai les jambes en compote, s’écrie-t-elle.
–    Ce n’est pas de la compote qu’on veut, c’est de la confiture !
Gariguette s’est déjà allongée dans l’herbe verte et moelleuse.
–    Lève-toi ! Si tu fais la sieste, on aura des tartines à la confiture de vide.
–    Et mon grand panier rempli de mûres, il compte pour des prunes, peut-être ? Je suis trop fatiguée, si je continue, je vais tomber dans les pommes.
–    Ah, j’oubliais que mademoiselle la délicate était en sucre… Et ta copine qui devait venir nous aider ? Où est-elle ? Je suis sûr qu’elle va ramener sa fraise juste quand les confitures seront prêtes pour le goûter !
–    Arrête de casser du sucre sur le dos de ma copine !
Oh si, je vais continuer. Car du sucre, on en a aussi besoin pour la confiture.

Tous les avis sont les bienvenus !